L’ensemble rustique

L’ensemble rustique

Le bois revient aujourd’hui à la mode, et la demande ne cesse de croître. L’ébéniste est un artisan qui travaille le bois. Son travail, fabriquer des mobiliers contemporains, et reproduire ou restaurer des meubles anciens à partir de documents techniques. Le métier date du XVe siècle, mais il a évolué depuis. Il existe aujourd’hui de nombreuses formations en ébénisterie.

Menuisier, charpentier ou ébéniste, quelle différence ?

Aujourd’hui, l’on abuse du terme « menuisier ». Il suffit à un artisan de travailler le bois pour qu’on l’appelle menuisier. Le menuisier est celui qui réalise et pose boiseries, portes, fenêtres et parquets. Le charpentier, lui, fabrique les parties immobiles en bois de la maison. Que ce soit un escalier, une mezzanine ou ne serait-ce que les charpentes. L’ébéniste travaille lui aussi le bois, mais à la différence des deux premiers, ce métier requiert de particulières compétences et une grande précision de travail pour des finitions impeccables. Il privilégie le travail des essences de bois rares, notamment l’ébène ; et use de méthodes de marqueterie, le placage. C’est le seul du lot à être considéré de métier d’art. Pour déménager https://www.demenageur.com/ un meuble d’un poids impossible mieux vaut faire appel à un déménageur professionnel https://www.demenageur.com/demenagement/ .

Le métier d’ébéniste

L’ébénisterie consiste en :
– la fabrication sur mesure et l’installation de meubles dans les goûts du moment : en suivant les tendances et préférences actuelles : on parle alors d’agencement.
– la reconstitution de la copie d’un meuble ancien ou sa restauration.
L’ébéniste conçoit ou restaure nos commodes, armoires et placards. Il travaille sur commande et peut exercer à son propre compte ou en tant que salarié dans un atelier ou une entreprise. Ces meubles peuvent être transportés sans difficultés en Chine visachine.fr .

Le travail de l’ébéniste

L‘ébéniste réalise des meubles contemporains, et restaurer ou réalise aussi des copies de meubles anciens. Il dessine un modèle à partir duquel il découpe les pièces. Il passe ensuite au rabotage et ajuste leurs mesures exactes, pour ensuite les monter. Pas besoin d’assurance vie lassurancevie.fr pour pratiquer le métier.
Pour les travaux de marqueterie, un placage réussi, le bois est travaillé en minces feuilles qu’il va par la suite assembler et coller.
Le mobilier bien monté, l’ébéniste le ponce, le cire et le vernit ; pour un rendu digne d’un œuvre d’art.

Les secrets du parfait ébéniste

– Une parfaite connaissance des essences de bois.
– La maîtrise du travail du bois.
– La maîtrise du dessin technique.
– Une parfaite maîtrise des techniques de travail.
– Des notions d’histoire de l’art.
– La maîtrise des matériaux modernes (métaux, verre, matériaux de synthèse).
– Une habileté manuelle et
– Le sens de l’esthétique.

Des études spécialisées en ébénisterie

De nos jours, le client devenu exigeant, l’ébéniste se doit de suivre des formations. L’ébéniste ne fait pas exception.
Après la troisième, on prépare un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnel) ébéniste après deux ans d’études.
Après le Bac, on passe soit le BMA ébéniste (Brevet des Métiers d’Art), soit le BTM (Brevet Technique des Métiers) et poursuivre sur un BTMS (Brevet Technique des Métiers Supérieur).
L’ébénisterie est un secteur très exigeant. Formations techniques et pratiques continues en atelier sont donc indispensables, pour une parfaite maîtrise des techniques de travail. Si la majorité des ébénistes travaillent aujourd’hui en entreprise, sur des machines perfectionnées, quelques ateliers artisanaux sortent aujourd’hui du lot. Ils percent dans le monde de l’art et y réussissent.
 Vers le haut